Risques psychosociaux

Le 20/06/2022
A la une

Procès France Télécom : les dirigeants assurent de ne pas avoir reçu d’alerte

Bertrand GUAY / AFP

Didier Lombard et Louis-Pierre Wenès n’avaient pas conscience de la gravité de la situation chez France Télécom, faute d’alerte. Et les dispositifs "innovants" qu’ils ont mis en place pour aider les salariés à supporter les réorganisations ont été une "réussite". Voilà le récit des deux anciens dirigeants poursuivis pour harcèlement moral.

Le 03/06/2022
A la une

Risques psychosociaux et télétravail : quel rôle pour le manager ?

À l’occasion de la journée mondiale de la santé et de la sécurité au travail, l’INRS a organisé une table ronde consacrée aux risques psychosociaux (RPS) dans le cadre du télétravail. Il ressort des échanges que le rôle du manager apparaît comme un levier majeur d’action et de prévention en la matière.

Le 24/05/2022
A la une

Procès France Télécom : "On a mis les gens dans la nasse pour les faire partir"

BERTRAND GUAY / AFP

À la barre, difficile pour les parties civiles du procès France Télécom de dépasser le ressenti et les impressions générales pour dire le harcèlement moral caractérisé.

Le 18/05/2022
A la une

Procès France Télécom : mémo pour suivre l'affaire devant la cour d'appel

Ludovic MARIN / AFP

Contexte, faits en cause, accusés… Quelques points pour comprendre ce dont on parle en ce moment au procès dit "des suicides de France Télécom" devant la cour d'appel de Paris.

Le 17/05/2022
A la une

Procès France Télécom : en appel, moins de témoins et toujours la question juridique du "harcèlement moral institutionnalisé"

Bertrand GUAY / AFP

Le procès en appel des anciens dirigeants de France Télécom, dont l’ex-PDG Didier Lombard, s’est ouvert le 11 mai 2022. En 2019, ils ont été déclarés "coupables d'avoir mené une politique de déflation des effectifs à marche forcée" qui aurait poussé plusieurs dizaines de salariés au suicide. La cour devra se prononcer sur la légalité de ce jugement.

Le 25/04/2022
A la une

Loi sur les lanceurs d'alerte : une protection étendue des personnes dénonçant un harcèlement

À compter du 1er septembre 2022, toute personne ayant subi ou refusé de subir des agissements répétés de harcèlement moral ou de harcèlement sexuel ou ayant, « de bonne foi », relaté ou témoigné de tels agissements ne peut faire l’objet des mesures de représailles mentionnées au nouvel article L. 1121-2 du code du travail.

Le 15/04/2022
A la une

"La santé mentale est encore un sujet tabou en entreprise"

Si l’absentéisme diminue en 2021, la durée des absences augmente, selon l’étude du groupe Diot-Sciaci. La crise sanitaire n’explique pas tout. Les troubles musculosquelettiques, les risques psychosociaux et les accidents de travail pèsent également dans les motifs d’absence.